Ecrire des vers à vingt ans, c'est avoir vingt ans.
En écrire à quarante, c'est être poète.
Francis Carco 

La liste des mes envies


Je t'aime et ret'aime
Mokhtar EL AMRAOUI

y


Envie de te dire "Je t'aime",
Chaque seconde,
De l’aurore jusqu’à la lumière la plus noire.
Que se confondent les heures, dans leurs trajectoires !


Envie de me perdre dans l’océan de tes yeux,
De me réfugier dans le doux feu de tes cheveux,
De traverser les longs corridors de ma déraison
Jusqu’à tes doigts rieurs chatouillés de couleurs
D’où renaîtront tant d’horizons
Pour de nouvelles saisons sans douleurs.


Envie de me plonger dans les vagues de tes fleurs,
Tout au creux de tes senteurs,
Pour me noyer dans tes profondeurs en éclosion,
Dans ton nid en suspension
Auquel je chuchoterai mon bonheur
De t’aimer, t’aimer, t’aimer puis ret’aimer,
Jusqu'à sentir se lever toutes les laves de nos cœurs
Comme d’un doux volcan sans frayeurs !

 

© Mokhtar EL AMRAOUI


Mokhtar El Amraoui (1955-aujourd'hui)
Poète d’expression française né à Mateur, en Tunisie, Mokhtar El Amraoui a enseigné la littérature et la civilisation françaises pendant plus de trois décennies, dans diverses villes de la Tunisie. Il est passionné de poésie depuis son enfance. Il a publié quatre recueils de poésie et plusieurs de ses poèmes ont été publiés sur Internet et en revues-papier.
→ Blog de l'auteur : https://mokhtarivesenpoemesetautresvoyages.blogspot.com/
Autres textes :
Un généreux bonhomme de neige 
Neiges
Mon amour 


J'ai besoin
Jean-Charles PAILLET

y


J'ai besoin de voir dans tes yeux
le reflet de ton cœur amoureux
j’ai besoin de lire dans tes mains
la caresse du lendemain


J’ai besoin de nos corps à corps
de voguer toutes voiles dehors
j'ai besoin que coulent tes larmes
c’est le reflet de ton âme


Refrain :
Comment croire en l’amour
comment croire au ciel bleu
regard’ moi dans les yeux


Comment croire aux beaux jours
comment croire en nous deux
j’ veux le voir dans tes yeux (bis)

 

J’ai besoin de croire au présent
quand pèse trop le poids des ans
j’ai besoin de rêver un peu
d’oublier d’être malheureux

 

Quand au fond de mon cœur il pleut
je ne sais plus ce que je veux
mais j’ai besoin de voir dans tes yeux
le reflet de ton cœur amoureux (au refrain)

 

J’ai besoin de voir sur tes lèvres
un nouveau jour qui se lève
j’ai besoin du refrain de tes mots
pour aller encore plus haut

 

J’ai besoin de danser ma vie
pour ne pas sombrer dans l’ennui
j’ai besoin des silences aussi
pour me retrouver loin d’ici (au refrain)

 

© Jean-Charles PAILLET


Jean-Charles Paillet
Jean-Charles Paillet est animé par l’instant présent et les belles valeurs qui élèvent le coeur et l’âme... Sa poésie se retrouve dans ses dessins, ses photographies et ses chansons. Sa rencontre avec Yves Broussard est un tournant dans sa vie de poète.
Autres textes de l'auteur sur le site :
Il y a toujours quelque part en hiver
Entre la nuit et le silence
Mon enfant
La mer toujours
Ma crèche
→ Page Facebook : https://www.facebook.com/jeancharles.paillet.3


20....22 V'là mes rêves et désirs !
Mokhtar EL AMRAOUI

y


Est-ce que je délire si j’espère
Ne plus voir de gens souffrir
Si j’imagine la fin des pleurs
Et de la faim dont tant de miséreux meurent

Suis-je fou si je désire
Transformer la terre en paradis
Ne plus y voir de pauvres sans-logis
Ni d’abandonnés dans les taudis
Sans main tendue face à la maladie
Luttant seuls dans l’indifférence et le mépris

Est-ce que je délire si je ne veux plus
Lire dans les journaux matin et soir
Les chiffres des victimes du désespoir
Aux élans d’envols brûlés assassinés
Dans les fosses de l’oubli décrété

Suis-je fou si je rêve d’un monde
Où chaque personne pourra se nourrir
Se vêtir penser librement s’épanouir
Avoir un solide beau toit sous lequel dormir
S’amuser des saisons de sa vie bien jouir
Sans les impitoyables envies des vampires
Qui laissent tout pourrir sombrer et mourir
Ne pensant voraces rapaces qu’à leur richesse
Jetant tous les autres dans la détresse

Qu’on les prenne pour folies et délires
Ce sont là mes rêves et désirs
Contre les injustices et les crimes
Pour que la Terre et l’humanité sortent de l’abîme

 

© Mokhtar EL AMRAOUI
© Dessin de Mokhtar EL AMRAOUI


Mokhtar El Amraoui (1955-aujourd'hui)
Poète d’expression française né à Mateur, en Tunisie, Mokhtar El Amraoui a enseigné la littérature et la civilisation françaises pendant plus de trois décennies, dans diverses villes de la Tunisie. Il est passionné de poésie depuis son enfance. Il a publié quatre recueils de poésie et plusieurs de ses poèmes ont été publiés sur Internet et en revues-papier.
→ Blog de l'auteur : https://mokhtarivesenpoemesetautresvoyages.blogspot.com/
Autres textes de l'auteur sur le site :
Un généreux bonhomme de neige 
Neiges
Mon amour 


L'envie d'aimer
Jeannine BIEHLER

y


Nous passons notre temps à rechercher l'amour
Alors qu'il est toujours autour de notre vie.
Il suffit simplement de croire à ses envies
Et c'est notre histoire qui suivra son parcours.

À qui le veut vraiment l'amour prendra le temps
De vivre jusqu'au bout ce si beau sentiment
Sur le chemin sacré de notre convoitise
Qui sait s'épanouir dans notre âme conquise.

Une vie sans aimer c'est vraiment impossible
Et comment saurons-nous vivre sans partager.
Lorsque l'amour grandit jusqu'à son apogée
Et donne à notre cœur son empreinte paisible.

Pourvu que notre sort suive bien le chemin
À qui saura offrir la vraie envie d'aimer.
L'amour est si fragile et ce sera demain
Qui le préservera sans jamais l'abîmer.

Depuis la nuit des temps l'amour revient souvent
Habiter notre cœur pour qui le veut vraiment.
Nous passons notre vie à courir après lui
Alors qu'il sait donner sa lumière qui luit.

 

© Jeannine BIEHLER


Jeannine Biehler
Jeannine Biehler fait partie de ces poètes qui prennent en charge une sorte de mission purement littéraire, celle de la perpétuelle recherche subtile des mots pour le dire. Mise à nu, confiance au monde, sens aiguisés à l’extrême, elle caresse la fibre bachelardienne qui est en chacun de nous. Il faut la puissance tranquille et l’élégance d’un être comme Jeannine Biehler pour parcourir un tel voyage. Depuis 2006, l'auteure nous invite à la suivre, presque annuellement, dans ses cheminements poétiques et ainsi l'accompagner dans un itinéraire riche d'amour et de partage.
→ Site de l'auteure : https://www.jbpoesie.com/

 


J'ai envie
Bernard-Roger MATHIEU

y


J’ai envie de te dire ... mille choses
D’abord donne-moi un sourire.
J’ai envie de te dire autre chose
J’ai envie d’aller là où les mots s’inspirent
En aimant...
J’ai envie d’un plaisir courant dans tes yeux
J’ai envie d’une idée rien que pour nous deux
J’ai envie, pendant que je te parle
J’ai envie d’aller cueillir le rose de tes lèvres
J’ai envie de boire l’odeur de ton charme
Oui ton odeur qui embaume mes nuits et mes rêves
J’ai envie...
En rêvant...
Oui, j’ai envie de tout te dire, l’âme violonneuse
Tout te dire, avant qu’il ne soit trop tard,
J’ai envie, avant de partir, de te laisser pour veilleuse
Cette envie de flamme qui soupire, qui prépare
J’ai envie d’une sentinelle qui te protègerait
J’ai envie, reine de mon amour, d’un diadème
En brillant...
... des envies de toutes mes envies espérées
J’envie d’y faire pousser tous mes « je t’aime »
J’envie une année nouvelle toujours à tes côtés
J’envie, sur ton sourire, fleurer les extrêmes :
Ceux qui m’emporteront loin, demain...
Mais toujours mon cœur au bord de tes mains.

En espérant
J’ai envie d’habiller mes mots, de déshabiller ton cœur
J’ai envie pour toi de folles espérances
D’aller au-delà de tes peurs.
J’ai envie, mais l’oserai-je, dire ma renaissance.
J’ai envie d’aller au vent de tes mots
D’aller boire tes secrets au creux de tes quiproquos

En t’enviant
J’ai envie dans ta forêt des non-dits
J’ai envie d’y tailler des clairières et d’y mettre le feu
D’aller y faire pousser des rêves de paradis
Et d’y implorer mes plus mauvais Dieux.

Je hais mes mauvais os qui craquent, mon image insipide
J’envie cette jeunesse qui m’habite et que démentent mes rides
J’envie... mais il ne me reste plus que cela... au mieux !
Envier !

 

© Bernard-Roger MATHIEU


Bernard-Roger Mathieu (1946-aujourd'hui)
Ecrivain et journaliste, si on le cite, Bernard-Roger Mathieu connaît le Sahara comme sa poche, a sympathisé avec les touaregs, appris le Tamachek, fait la ribouldingue à Cienfuego avec les Cubains ses frères, tapé le carton à Pointe Noire avec de joyeux Guadeloupéens, rôdé dans les ruelles de Venise à la recherche de trésors perdus dans la lagune... Partout, il s'est fait des amis et tient à les garder. Comme qui dirait l'autre il a le privilège du cœur qu'il porte à gauche dans l'art du partage.

 


La nuque
Philippe ROUSSEAU

y


Elle était dans l’ombre d’un rêve.
Mes yeux n’y ont vu que sa nuque.
La vision était blanche et brève.
Mes sens n’étaient pas eunuques.


Et moi, troublé, je rêve encore
De voir son corps abandonné
Dans un « je t’aime » murmuré fort
Audible dans l’intimité


Les astres sont en mouvement
Sa bouche me voit, ses yeux sourient
L’envie fait désastre dedans
Et mon corps lui sourit aussi


Et moi, troublé, je rêve encore
De voir son corps abandonné
Dans un « je t’aime » murmuré fort
Audible dans l’intimité


Peut-être un jour lui demanderais-je
Ce qu’il y avait dans ce sourire.
Peut-être à de futures neiges
Ou une lointaine éclipse.


Et moi, troublé, je rêve encore
De voir son corps abandonné.
Le rêve est là et puis alors
Le rêve est beau, le rêve est fort.


© Philippe ROUSSEAU


Philippe Rousseau
Auteur, comédien, parolier, metteur en scène, directeur de la Compagnie Les Taupes Secrètes.

 


D'envie et de désir
HANH

y

Le désir est en-vie, il me tend vers toi,
Il va et de soi, sans poser d’alibi.

L’envie est désir, partager encore,
Pour que je t’adore, nos mots qui font plaisir,
Sans rien prédire, dans ce bel aurore.

Mes désirs éveillés, vers plus de partages,
Pour n’être plus sage, et pleinement t’aimer,
L’instinct me guiderait, faisant arbitrage,
Et hors de mes cages, libre j’avancerai.

Mes désirs fantasmés, si a-vides de sens,
Sans qu’on y repense, prennent réalité,
Pour mieux nous aimer, en l’unique danse,
En nous l’alliance, esprits cœurs corps mêlés,
La montée par paliers, créant l’ambiance.

Tes désirs évoqués, tentant et fascinant,
Jeux de gaieté dansant, d’envies à partager,
D’une fluidité,  le meilleur présageant,
Prudents en engageant, pour mieux avancer,
Et vers l’autre tournés, le feu dessous couvant.

Tes désirs chaleureux, me réchauffent déjà,
Sans connaître tes bras, cela est merveilleux,
Sans juste milieu, j’en perçois ton aura,
Sauvage dis-tu là, où d’autres font que peu…

Le désir et l’envie, se succédant en nous,
Soyons sages et fous, raisonnons nos folies,
Pour envoler l’envie, sans se chercher des poux !

L’envie est le désir, course poursuite,
Quand le temps fuite, vers nous vers nos plaisirs.


© HANH


Hanh
Pseudo d'une poétesse qui publie sur le forum : de-plume-en-plume.fr.
→ Profil de l'auteure : https://www.de-plume-en-plume.fr/membre/15207/hanh

 


L'envie
Maria-Dolorès

y


Pardonnez-moi l’envie au bonheur qui me porte,

Puis donnez-moi le jour afin d’aimer la nuit,

Ne regrettez la vie où la mort me conforte !

Aux souvenirs amers dans les pleurs de l’ennui


J’ai dépouillé mon cœur du revers de mon âme

Et prié dans le ciel le regard envieux

D’une aimable madone au reflet d’une flamme

Déposant en silence un sort fastidieux.


Parfois naît au printemps ce désir qui nous charme

Dans la paix on croit bien qu’elle vit au matin

Pour apprendre à l’azur ce que laisse une larme

Dont l’aurore se pare en rose de satin,


Puis quand vient la saison je suis bien envieuse,

J’observe malgré moi ces jeunes amoureux,

Préférant le soleil d’une île précieuse,

Que livre leur amour du plaisir langoureux…


J’ai ranimé le verbe à l’envers qui déprime,

Épousant chaque mot pour éblouir le jour,

Fallait-il partager la douceur d’une rime ?

Ne jeter à la foi cette verve en retour…


© Maria-Dolorès


Maria-Dolorès
Auteure, animatrice d'un site et forum : https://www.marido-poesies-divers-formes.com/. Elle a également publié un recueil de poèmes aux Editions Stellamaris.
→ Site de l'auteure : https://www.marido-poesies-divers-formes.com/

 

L'envie d'ailleurs
Marie-Hélène COPPA

y


Il ressent des envies d’ailleurs,

Sentiers où le mènerait son cœur,

Partir pour un très long voyage

Errer sous un ciel sans nuages,

 

PARTIR, PARTIR AILLEURS

 

Franchir les cimes des montagnes

Avec l’envie pour seule compagne,

Partir pour d’autres horizons

Laisser pour un temps sa maison,

 

PARTIR, PARTIR AILLEURS

 

Ecouter le clapotis de l’eau

Se reposer  près d’un ruisseau

Prendre l’avion pour n’importe où

Pour Rome ou même Tombouctou

 

PARTIR, PARTIR AILLEURS

 

Tenir la main de celle qu’il aime

Pousser l’envie jusqu’à l’extrême,

L’aimer jusqu’à épuisement

Juste la chérir tout simplement,

 

Mais PARTIR, PARTIR AILLEURS

 

Survoler  tous les  océans

Affronter les vents frissonnants

Rencontrer des peuples inconnus

Des indigènes qui vivent tout nus,

 

Mais PARTIR, PARTIR AILLEURS

 

Puis revenir un beau matin

S’assoir à la table au jardin,

Inventer d’autres personnages

Ecrire un roman d’espionnage.

 

Mais avant PARTIR, PARTIR AILLEURS…


© Marie-Hélène COPPA


Marie-Hélène Coppa
Passionnée par l'écriture depuis l'âge de dix ans, inspirée par Baudelaire et Rimbaud, elle a d'abord écrit des poèmes puis des contes pour enfants. Juriste retraitée, elle se consacre désormais à l'écriture.
→ Blog de l'auteure : http://moncoeurenpoesie.over-blog.com/


Je ne veux qu'un rêve
Cécile SAUVAGE

y


Je ne veux qu’un rêve
À demi-flottant,
Que mon âme brève
Passe en voletant,
Que la brume fine
L’enveloppe aussi ;
Qu’elle s’achemine
Sans autre souci
Que celui d’errer
Avec une brise,
Sur l’arbre léger,
Sur la terre grise.

 

© Cécile SAUVAGE


Cécile Sauvage (1883-1927)
Femme de lettres française, « poétesse de la maternité », dont la poésie est vouée au bonheur, aux joies de la maternité et à la simplicité de la nature. Elle est la mère du musicien Olivier Messiaen, qu'elle éleva dans un univers féérique.
Autres textes de l'auteure sur le site :
Les jours dorés sont longs
Je me souviens de mon enfance 
La maison sur la montagne 
Voeux simples
→ Sa biographie sur Wikipédia



→ Textes sur cette page
Je t'aime et ret'aime de Mokhtar El Amraoui
J'ai besoin de Jean-Charles Paillet
20....22, Vlà mes rêves et désirs de Mokhtar El Amraoui
L'envie d'aimer de Jeannine Biehler
J'ai envie de Bernard-Roger Mathieu
La nuque de Philippe Rousseau
D'envie et de désir de Hanh
L'envie de Maria-Dolorès
L'envie d'ailleurs de Marie-Hélène Coppa
Je ne veux qu'un rêve de Cécile Sauvage

Sur le même thème
Ce désir de Cello Muse
Je ne désire posséder rien à moitié ! de Evgueni Evtouchenko

Votre poème ici
Envie de rejoindre l'anthologie virtuelle permanente ? N'hésitez pas à m'envoyer vos textes avec une mini biographie (facultatif mais conseillé !).
Voir les détails ici.
Courriel : poetika17(arobase)gmail.com

→ Citations autour du thème

Faites ce que vous voulez avoir fait avant ce que vous avez envie de faire.
Alphonse Karr


L'envie est un bourreau qui punit sur le champ ceux qui en sont possédés.
Saint Vincent de Paul


L'envie est une passion qui ne connaît point le repos.
Goswin de Stassart


L'envie a sa source dans le cœur qui l'éprouve : l'homme le plus comblé peut la ressentir, le plus disgracié peut l'inspirer.
Eugène Marbeau


L'envie puise un poison mortel dans les yeux de la joie.
Francis Bacon