y
Création de la page le 22 avril 2022

→ Le haïku

Petit clin d'oeil japonais : bien que cette forme poétique ne soit pas ma tasse de thé (!!), je ne pouvais pas la laisser de côté ! C'est d'ailleurs un art bien plus difficile qu'il n'y paraît... et les deux seuls haïkus que j'ai écrits sont ici.
La poésie dite japonaise est baptisée waka (yamato uta), qui signifie à l’origine le « chant du Japon ». Initialement, le waka désigne plusieurs formes de poésie.
Attribué au poète Matsuo Bashõ (1644-1694), le haïku est une forme poétique très codifiée venue du Japon. C'est un poème très bref représentant l'essentiel des choses, il est en général constitué des trois éléments ou trois lignes de 5, 7 et 5 syllabes, soit un total de 17 syllabes.
A noter : Matsuo Bashō est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école) précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).

→ Le tanka, un chant poétique

Le tanka (littéralement chant court) est l'une des formes les plus anciennes de poésie japonaise. Elle se développe au cours de l'ère Heian (794-1185) alors que l'art, la littérature et la poésie sont en pleine expansion. Le tanka est un poème court formé de 31 syllabes et composé de deux parties scandées en rythme. En bref, 31 syllabes, 5 lignes, pas de rime. Il est plus ancien que le haïku. Il est considéré au Japon comme la forme la plus élevée de l'expression littéraire. Le tanka est basé sur la réflexion et non sur l'observation. Il doit être un ressenti vécu, sincère, non imaginé.


→ Votre poème ici

N'hésitez pas à m'envoyer vos textes avec une mini biographie (facultatif mais conseillé !).
Voir les détails ici.
Courriel : poetika17(arobase)gmail.com
_________
Le Monde de Poetika
Revue de poésie en ligne
N° ISSN : 2802-1797


Tous les textes de cette page sont protégés par Copyright.

y
Posté le 20/06/2022

Les eucalyptus
étirent leurs beaux bras blancs
avec volupté
leur écorce les grattait
ils se sont déshabillés

Enfant mécontent
il prend le ciel à témoin
je suis grand dit-il
et je peux nager tout seul
il s’échappe et boit la tasse


Non jamais le vent
ne dira tout ce qu’il sait
très malin le vent
faisant mine d’éventer
des secrets très bien gardés


Muriel Carminati (1956-aujourd'hui)
Après avoir suivi des études de lettres à Nancy, Muriel Carminati obtient l’agrégation de lettres modernes et un DEA en Science des Textes. Elle exerce comme professeur de lettres en lycée.
Elle est l'auteur d'une trentaine de romans pour la jeunesse, dont la plupart ont obtenu des prix. A travers ses livres, elle aime faire voyager ses jeunes lecteurs, en Orient, en Grèce... Elle se consacre aussi à la poésie, au conte et aux albums illustrés.
Source : → babelio.com

y
Posté le 13/06/2022

Tempête d'automne
un chapeau
suivi d'un homme

Un chapeau suivi d’un homme, (haïkus publiés en français et bulgare), Sofia, LCR éditeur, 2005.


Longue rue pavée
les soubresauts du vélo
dans ma côte fêlée

L’ignorance du merle, haïkus senryûs et poèmes brefs, Le Mesnil-Le-Roi, Éclats d’encre, 2011.


Pic de pollution
le lourd parfum des jacinthes
le long des jardins

Fécondité du haïku dans la création contemporaine, Actes du colloque des 14 et 15/06/2019 à l'Université Sorbonne-Nouvelle, co-coordinatrice Muriel Détrie, Paris, Pippa, 2020. Illustrations de Rachel Arbentz.


Dominique Chipot (1958-aujourd'hui)
Né dans les Vosges, Dominique Chipot a pratiqué l'astronomie et la photographie. Attiré par la littérature japonaise, il découvre le haïku dans le roman de Sôseki ‘‘Oreiller d’herbes’’ et le tanka dans celui de Yoshikawa ‘‘Parfaite lumière’’. De ces deux lectures naît sa passion pour la poésie brève japonaise.
Découvrir son dernier recueil :
→ Le haïku en 17 clés (Editions Pippa)
Ses deux sites :
→ http://www.dominiquechipot.fr/
→ http://www.lelivredehaiku.fr/

y
Posté le 03/06/2022

Pas un seul nuage
Au jardin le linge vole
Odeur de savon


Dimanche de juin
Chapeaux et robes légères
Une cloche sonne


Le temps des cerises
Un merle en embuscade
Dégustation


Danielle Bailly Crombez
Bretonne et amoureuse de sa belle région, Danielle Bailly Crombez écrit depuis plus de cinq ans et a toujours aimé la poésie. Tous les sujets l'inspirent et elle écrit également des comptines.
Autres textes :
Le buffet de Tante Fine
Les couleurs de la vie 
→ Sa page Facebook

y
Posté le 29/04/2022

Vent printanier
les oiseaux se moquent
bien de l'heure d'été


Matin froid —
peu à peu la rivière
gobe les nuages

Fleurs de pêcher —
mes pensées vers l'ami
parti trop vite

Pluie de novembre —
dans le sillage du vent
l'érable s'éclipse


Mireille Peret
Mireille Peret est née et vit à la campagne, dans le nord-Aveyron (Occitanie, France). Personne handicapée, elle savoure la vie à travers la peinture et la poésie, principalement les haïkus qu’elle a découverts en 2016. Elle a collaboré à plusieurs ouvrages collectifs en France et au Japon. Créatrice du blog Vivre en Poésie : https://vivrenpoesie.com, elle y partage ses textes et ses coups de cœur et depuis peu, elle invite ses lecteurs à l’écriture en proposant son aide aux plus hésitants.
→ Sa page Facebook

y
Posté le 29/04/2022

Lumière de saison —
les forsythias buissonnent
en feux ardents


Portée de chatons
les premières notes du printemps
ronronnent

Tempête nocturne —
le vent s'est engouffré
dans mes pensées


Nicole Maes
En 2019, Nicole Maes a participé à la rédaction de L’Art du haïku et Florilège de haïkus en 2020, deux recueils de haïkus coordonnés et traduits par Doina-Maria Tudor. Elle vient de publier son premier recueil Entre rêve et réalité aux éditions Le Lys Bleu.
→ Son recueil à découvrir ici
→ Sa page Facebook

y
Posté le 26/04/2022

Graines de pissenlit
Voyagent, une paume
Creuse le temps


L'oiseau pépille
L'écorce du pain craque
Esprit de fleurs

Printemps au jardin
Le soleil plante ses clous
La terre germe


Marion Lubréac
Poétesse onirique, hajin et nouvelliste, Marion Lubréac écrit depuis l'âge de 19 ans. Après l'écriture de petits contes atypiques et fantastiques, elle est passée à la poésie et au conte érotiques. Elle a publié dans de nombreuses revues poétiques et littéraires. Elle se consacre aujourd'hui aux haïku, senryû et tanka que vous pouvez retrouver sur sa page Facebook.
Autre texte :
Harmonieuses épousailles
→ Sa page Facebook

y
Posté le 24/04/2022

Au clair de la lune
une main blanche
ferme un volet


Soir de janvier
un petit anorak vert
court avec le chien

Le front collé au mur
on dirait qu'il pleure
le gamin qui pisse


Christophe Jubien (1964-aujourd'hui)
Originaire de Thouars dans les Deux-Sèvres, Christophe Jubien vit à Chartres depuis 2000. Il bricole des émissions dans une petite radio d'intérêt local. Il y a une trentaine d'années, en toute impunité, il s'est mis à l'école buissonnière de la poésie, grâce à la rencontre du merveilleux poète Serge Wellens. Il aime l'humble bousier et les cétoines dorées, André Dhôtel et les Récits du pèlerin russe...
Découvrir son dernier recueil
→ Sa page Facebook

y
Posté le 22/04/2022

Pique-nique au parc
nous étions deux mille
en comptant les fourmis

File d'attente
la vieille dame
dépassée par les évènements

Feu d'artifice
ce soir la foule
a une voix d'enfant


Philippe Macé
Philippe Macé vit à Paris. Auteur de trois recueils de haïkus, et de nombreuses contributions à des revues ou à des ouvrages collectifs. Toujours muni d’un carnet, comme d’autres d’un appareil photo, il aime noter et traduire en haïkus les situations cocasses ou imprévues qui se présentent à lui. Y compris pendant ses vacances en famille à Arcachon, la plage et les vacances à la mer se prêtant particulièrement à l’exercice.
Découvrir son dernier recueil (haïkus)
→ Sa page Facebook

y
Posté le 22/04/2022

Sur le boulevard
Trottoir large de la mer
Mâts cordages hune
Au milieu du goudron vert
Je souffle profondément

À pleines volées
L’été sème des ombrelles
Au détour de l’air
Sommes-nous là près d’Edo
Ou à Paris zéro sept


Extraits de "Quant à Saint-Germain-des-Prés, trente et un tanka sur la main d'après" Editions du tanka francophone


Nicolas Grenier (1975-aujourd'hui)
Ecrivain et poète français, Nicolas Grenier est l'un des maîtres du tanka et du haïku en France. Il a donné sa vision du haïku dans son intervention "Le haïku, un point de vue de Français" à l'université de la Sorbonne, lors de la journée d'études internationales de 2022 "Les formes de la poésie". Il collabore avec des artistes du monde entier. Ses poèmes en langue anglaise et française sont adaptés en musique électronique et classique par des compositeurs internationaux. Il rend hommage à des personnalités comme Bill Gates, John Fitzgerald Kennedy, Ludwig Wittgenstein et à des lieux, Marrakech, etc.
Du même auteur :
Place Gabriel Péri
Cité de la Muette
→ Sa biographie sur Wikipédia

y
Posté le 22/04/2022

Combien de rafales
au milieu de la nature
un arbre là-haut
son ondulement ses feuilles
ces points d’interrogation

Ce corps de désir
t’appelle encore et encore
au jeu infini
sous tes mains comme sur ta peau
les étoiles en sont témoins

Mes doigts sur ta peau
à la recherche de toi
entre pleins et déliés
ma tête dans les étoiles
si rien ne peut être dit
Belle fin de journée.


Patrick Simon (1953-aujourd'hui)
Poète, romancier, essayiste et directeur des Editions du Tanka Francophone, Patrick Simon a la double nationalité canadienne et française. Il vit entre la France et le Québec. Il est membre titulaire de la Société Littéraire de Laval ainsi que de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ).
Son blog :
→ https://www.patricksimon.com/ 
Editions du Tanka Francophone :
→ http://www.revue-tanka-francophone.com/
→ Sa biographie sur Wikipédia

y
Posté le 22/04/2022

Nuit de neige —
l'arrêt d'autobus
avalé dans la ouate

Le vent dans les arbres
et le bruit des draps froissés
la nuit se réveille


Carole Dieuzeide
Sophrologue et adepte de la “ haïkuthérapie ”, Carole Dieuzeide est auteure de haïshas (ou haïkus-photos) et haïkus. Elle organise des sorties poétiques en forêts, et souvent ses haikus lui viennent en écriture intuitive.
→ Sa page Facebook

y
Posté le 22/04/2022

— 18° Celsius
Quelqu'un d'emmitouflé
A bicyclette.


André Duhaime (1948-aujourd'hui)
André Duhaime est né à Montréal et habite dans l’Outaouais depuis 1971. Il est professeur de français, langue étrangère. Pionnier du haïku francophone au Canada, son travail littéraire se caractérise par la pratique des formes classiques de la poésie japonaise. Il anime des ateliers d’écriture et a publié plusieurs recueils et anthologies.
Son blog dédié au haïku :
→ http://pages.infinit.net/haiku/
→ Sa biographie sur Wikipédia
y
Posté le 22/04/2022

Sans bruit, je monte...
sans bruit, je descends les marches...
partout, la poussière,
la poussière du printemps
m'enveloppe de son parfum.

Dans la serre
des bruits de sable
essaient d'entrer

Commencement de l’hiver –
le soleil léger du matin
naît de l’arrosoir


Niji Fuyuno (1943-2002)
[Vrai nom : Junko Yotsuya]
Poétesse japonaise, elle a commencé sa carrière par la peinture où elle exprimait sa poésie par des lignes et des couleurs dans un espace cadré. Elle apprécie le théâtre Nô et la poésie médiévale nippone, mais aussi Gérard de Nerval et le philosophe Gaston Bachelard. Elle aime explorer les possibilités du poème à forme fixe comme le haïku et le tanka, ces petits cosmos qui donnent l’éternité magnifique. On retrouve ses poèmes dans la revue Mushimegane (Loupe) qu’elle a fondée avec Ryu Yotsuya en 1987.
→ Source : http://nekojita.free.fr/

y
Posté le 22/04/2022

Déjà l'automne
le retour du rouge-gorge
dans notre pommier
juste un ajout de vanille
à la vieille recette

Dans le bois sacré
les pétales de prunier
s'envolent en pluie
les amants comprennent-ils
ce que leur souffle le vent

Du jardin en friche
vers quel horizon s'envolent
les akènes blanches
j'aimerais courir sans fin
jusqu'à me remplir de ciel


Nadine Léon (1997-aujourd'hui)
Nadine Léon est née à Saint-Germain-en-Laye et réside en Lombardie (Italie). Elle a publié un roman et plusieurs recueils. Elle est membre du GARN (Alliance Globale pour les Droits de la Nature), en tant qu’artiste. Son blog est très documenté sur le haïku et le tanka.
Son blog :
→ https://www.nadineleon-auteur.com/
→ Sa chaîne YouTube

y
Posté le 22/04/2022

Dimanche de Pâques
des larmes de grêle
tombent du ciel

Il y aura du vent
dans les branches de nos vies
des oiseaux picorent les doutes

Tu es le pont
qui relie
toutes mes rives


Christophe Condello (1979-aujourd'hui)
Christophe Condello est l'un des derniers brûleurs de loups. À la fois poète, haïkiste, pacifiste et philosophe, il est né à Grenoble et vit maintenant à Laval (Québec). Il a publié sept recueils de poésie et collabore dans de nombreuses revues littéraires. Il aime particulièrement la vie, le vin, les voyages improvisés et sans fin, le bruit du vent dans les feuilles et le plaisir de pêcher sans appât.
Du même auteur :
Ciel irradié
Impudique
Son blog : http://christophecondello.wordpress.com
→ Sa biographie sur Wikipédia
y
Posté le 22/04/2022

Si on me demande comment
j'ai pu renoncer au désir
sous le ciel
quand la pluie tombe, elle tombe
quant le vent souffle, il souffle

Je n'ai rien de spécial
à vous offrir
juste une fleur de lotus
dans un petit vase
à contempler longuement

Le voleur parti
n'a oublié qu'une chose —
la lune à la fenêtre

Ryōkan (1758-1831)
Moine et ermite, poète et calligraphe japonais, Ryōkan est l'une des grandes figures du bouddhisme zen de la fin de la période Edo. Sa vie d'ermite est souvent la matière de ses poèmes. Un soir que sa cabane a été dépouillée de ses maigres biens, il compose ce qui deviendra son haïku le plus connu et dont il existe de nombreuses traductions en diverses langues (voir ci-dessus).
→ Sa biographie sur Wikipédia

y
Posté le 22/04/2022

On ne voit pas la lune.
Et se lèvent
De grosses vagues.

Une luciole
Dans ma main —
Lumière froide.

Sur le sable du rivage
A chaque trace de pas
le printemps s'allonge.


Masaoka Shiki (1867-1902)
C
ritique et journaliste japonais, Masaoka Shiki dont les oeuvres ont marqué le XXè siècle, est plus connu sous le seul prénom de plume de Shiki (signifiant petit coucou). Il est considéré comme l'un des quatre maîtres classiques du haïku japonais (Bashō, Buson, Issa, Shiki).
→ Sa biographie sur Wikipédia
y
Posté le 22/04/2022

Aube grise
Le café
Allume son brouillard


André Cayrel (1946-aujourd'hui)
Grand voyageur, tant dans l'espace réel que spirtuel, André Cayrel a été lauréat du Concours international de poésie érotique.
Du même auteur :
Sens dessus dessous
Ma Mélanie
Son blog dédié au haïku :
→ http://haiku-senryu.over-blog.net/

y
Posté le 22/04/2022

Rien qui m'appartienne
Sinon la paix du coeur
Et la fraîcheur de l'air.


Tuant une mouche
J'ai blessé
Une fleur.

Grimpe en douceur
Petit escargot
Tu es sur le Fuji !


Kobayashi Issa (1763-1928)
De son vrai nom Nobuyuki Kobayashi, Issa est considéré comme l'un des quatre maîtres classiques du haïku japonais (Bashō, Buson, Issa, Shiki). Auteur d'environ 20 000 haïkus en quasi-totalité composés au XIXè siècle. Issa rompt avec les formes de classicisme du XVIIIè de Buson, en proposant un type de romantisme qui renouvelle le genre en y infusant l'autoportrait, l'autobiographie, et le sentiment personnel.
→ Sa biographie sur Wikipédia

y
Posté le 22/04/2022

Printemps confiné
Contre les coups de blues
Un coup de rouge.

Ce soir -
Bouteille vide
Tête pleine de toi.

Trouver refuge
Dans une île flottante
S'échapper du monde.


Stéphen Moysan (1979-aujourd'hui)
Auteur talentueux, Stéphen Moysan a publié plusieurs recueils et un livre-témoignage après son AVC en 2013. Son site offre un florilège de poèmes et de peintures. Il met à l'honneur beaucoup de poètes classiques mais pas que. Beaucoup de haïkus et de très jolis textes.
Du même auteur :
Six heures
Son site : → Eternels éclairs

y
Posté le 23/04/2022

Fleurs rouges du prunier
Une boule d'air
Sort d'une boîte.

A la fleur d'oeillet
Le temps du tigre
Vient volant.


Kusatao Nakamura (1901-1983)
Fils aîné du consul du Japon en Chine,
Kusatao Nakamura est un poète japonais de haïku. Après des études de littérature allemande, il devient professeur à la Faculté des sciences politiques et économiques jusqu'à sa retraite en 1967. Il devient membre de la communauté Haiku de l’université et publie ses premiers poèmes dans la revue « Hototogisu ». En 1944, il fonde sa propre revue qu’il appelle  « Banryoku ».
→ Sa biographie sur Wikipédia

y
Posté le 22/04/2022

Non, non, pas même les fleurs de cerisier
Ne peuvent égaler
La lune de ce soir.


Suju Takano (1893-1976)
Médecin et poète japonais de haïku, Suju Takano compte parmi les "Quatre S" du magazine de haiku Hototogisu, avec Seishi Yamaguchi, Shūōshi Mizuhara et Seiho Awano.
→ Sa biographie sur Wikipédia

y
Posté le 23/04/2022

Sur mon chapeau
La neige me paraît légère
Car elle est mienne.

Au-dessus de la mer
Un arc-en-ciel, effacé
Par un vol d'hirondelles.


Nagata Kōi (1900-1997)
Poète de haïku japonais, Nagata Kōi a utilisé des expressions extraordinaires, humoristiques et étonnantes. Ceux qui lisent ses haïkus doivent penser et non seulement observer la vie.
y
Posté le 22/04/2022

Le noir
Porte son deuil
En rose

Les couleurs
sont les empreintes digitales
du soleil...


Malcom de Chazal (1902-1981)
Né à Valcoas (Ile Maurice), Malcom de Chazal est un poète, écrivain et peintre mauricien.
→ Sa biographie sur Wikipédia

y
Posté le 22/04/2022

En pleine chaleur —
Que je pleure ou que je ris
Toujours aussi seul.

Une pierre pour oreiller
J’accompagne
Les nuages.


Tanaka Santōka (1882-1940)
Poète de haïku japonais, Tanaka Santōka a 11 ans lorsqu'il assiste au suicide de sa mère. Après des études de littérature, souvent interrompues par la dépression, il se réfugie dans l'alcool. Manquant de mettre fin à ses jours, il est recueilli dans un monastère bouddhiste Zen, où il paraît trouver un semblant de paix. Il vit après cela une vie de moine Zen vagabond, rédigeant au bord du chemin les haïkus nés de ses contemplations.
→ Sa biographie sur Wikipédia
y
Posté le 22/04/2022

Sur une branche nue
Un corbeau descendu
Le soir d'automne


Dans le vieil étang
Une grenouille saute
- Un ploc dans l'eau


Matsuo Bashō (1644-1694)
Auteur d'environ 2000 haïkus, Matsuo Bashõ est considéré comme l'un des quatre maîtres classiques du haïku japonais.
→ Sa biographie sur Wikipédia

y
Posté le 22/04/2022

Âgée de vingt ans,
Qu'elle est fière de ses cheveux Flottants sous le peigne.
Elle est naturellement belle,
Au printemps de la vie.
Depuis la Genèse,
Nous bâtissons assidus,
Un grand édifice.
Je me permets, moi aussi,
D'y donner un petit clou d'or.

Sur une colline
Les ginkgos éparpillent
Leurs feuilles dorées
En forme de petit oiseau
Au rayons du soleil couchant.


Akiko Yosano (1878-1942)
Poétesse, écrivaine et essayiste japonaise, Akiko Yosano a été pionnière en tant que femme dans son pays non seulement par l'audace de son écriture mais aussi grâce à son engagement pour la cause des femmes japonaises. Féministe pacifiste, elle a été très active dans son pays. Elle est une figure de proue du féminisme japonais et la fondatrice de la première école mixte du Japon.
De la même auteure :
Les cheveux emmêlés (extrait)
→ Sa biographie sur Wikipédia

y
Posté le 22/04/2022

Aux poils de la chenille
On devine que souffle
La brise matinale.


Cheminant par la vaste lande
Les hauts nuages
Pèsent sur moi.


Yosa Buson (1716-1783)
Poète et artiste peintre japonais, Yosa Buson est considéré comme l'un des quatre maîtres classiques du haïku avec Bashō, Issa et Shiki.
→ Sa biographie sur Wikipédia